Logo Ferretd'Avant

Cartes postales anciennes
de la commune de Lège-Cap Ferret

Articles Ferret d'avant

Lorsque j'ai rassemblé plusieurs cartes postales anciennes de la presqu'île du bassin d'Arcachon sur un même thème, j'en fais un article qui peut être actualisé en fonction de nouvelles informations, cartes ou documents.

Liste des titres :

L'école d'hydravion Villiers du Cap Ferret
Article rédigé par François Bisch le 28/04/2018

LA-VIGNE 1920 - Camp des Américains au Cap Ferret En l'honneur du centenaire de l'armistice de la première guerre mondiale 1918-2018, les drapeaux français et américain flottent à nouveau place du Ralliement au Cap Ferret(1). La municipalité a inaugurée le samedi 2 juin 2018, en présence du consul des Etats-Unis un monument (une hélice à deux pales) en mémoire du camp militaire de l'U.S. Navy installé sur ce site lors de la première guerre mondiale (Source: Journal Sud-Ouest). Une base d'une douzaine d'hydravions avec plus de 300 militaires américains est installée entre janvier 1918 et l'armistice de novembre pour empêcher le ravitaillement par les sous-marins allemands (Source : Journal Presqu'île n°69 - p11).

Ecole d'hydravion François Villiers - Cap-Ferret C'est l'occasion de découvrir cette véritable photographie d'un hydravion (Un Schreck-FBA17 immatriculation F-AGAX) que j'ai dénichée à Arcachon cet hiver, représentant l'école d'hydravion François Villiers du Cap-Ferret. Voici le résultat de mes recherches:

Hydravion posé sur l'eau C'est pendant la première guerre mondiale, que le Sous-Lieutenant François Villiers, observateur dans l'escadrille MF 16 fait parler de lui en recevant une citation à l'ordre de l'armée pour sa bravoure pendant le conflit(2).

Nous passons ensuite en 1924, la société des Ateliers d'Aviation François Villiers vient d'être créée à Meudon(3) et l'avionneur fournit des avions (le Villiers II) et des hydravions comme le Villiers IV et le Villiers 26 aux ministères de la Guerre et de la Marine Française. Les tests sont effectués sur l'étang de Berre (Face à Marignane à côté de Marseille) ou la maison Villiers possède un atelier(4) avec une grue de 15 tonnes pour les mises à l'eau.

Affichette publicitaire des ateliers d'aviation Villiers Cap-Ferret 1929 - Certificat de passager des hydravions Villiers Cap-Ferret 1928 - Publicité pour l'école d'hydravion Villiers

L'histoire locale commence en mai 1926 lorsque l'école de pilotage Camplan de Bordeaux-Mérignac (créée en 1924) est rachetée par le constructeur d'avion François Villiers. L'école Villiers instruit alors les boursiers de la Marine Nationale avec ses avions à Mérignac et ses hydravions au Cap-Ferret. Cette école va connaître un drame le 11 octobre de la même année, lorsque le chef pilote de l'école Villiers à Mérignac, M. Bayle et son élève Horgues, se tuent, victimes d'incendie en vol.

Hydravion sur le Bassin d'Arcachon C'est à partir de 1927 que Messieurs François Villiers, Jannekeyn et Tangy (deux pilotes) obtiennent l'autorisation d'utiliser un service aérien sur le Bassin d'Arcachon. Le service aérien de tourisme est inauguré le 15 juillet 1928.

Les hydravions de l'école Villiers qui utilisent les hangars d'aviation du Cap-Ferret laissés vacants par les Américains après l'armistice de novembre 1918 (voir ci-dessus la carte postale des hangars) peuvent prendre 2 passagers en plus du pilote. Cette équipe propose des baptêmes de l'air en face du boulevard Promenade d'Arcachon. Chaque client a alors droit a son certificat sous la forme d'un imprimé portant le titre de "Billet de passager".


Bibliographie :
Hydravion Schreck sur le Bassin d'Arcachon (1) - La place du Ralliement, face à la plage des Américains du quartier du Boque au Cap-Ferret, date de 1896 et émane d'un partage entre Léon et Frédéric Lesca en faveur de cousins de la famille. Cette place est une propriété indivise des riverains propriétaires du lotissement du Boque (monté en association).
(2) - Citation à l'ordre de l'armée du sous-lieutenant Villiers : Le 30 novembre 1915, par un vent extrêmement violent, s'est aventuré dans les lignes ennemies pour une reconnaissance très importante. Rencontrant 3 avions ennemis, a forcé l'un d'eux à descendre et pendant qu'il combattait le second, a été abattu par le troisième. Pendant sa chute a déchiré tous les papiers qu'il avait sur lui et à terre, sous un feu violent d'infanterie, a incendié son appareil. (Source: Denis Albin)
(3) - L'usine Villiers de Meudon se situait au 42 rue d'Artelon. Les bureaux au 12 rue de Villejuste à Paris XVIème
(4) - Les ateliers Villiers de Berre, alors en faillite, seront rachetés par le constructeur d'avion Henry Potez en septembre 1931.


⇨ Article rédigé par François Bisch le 28/04/2018

Accueil - Actualités - Articles - Presse - Fond d'écran - 10 villages - A identifier - Dernières cartes - Bibliographie - Recherche - Contact
Toutes les cartes postales ou photos présentées dans ce site font exclusivement partie de ma collection personnelle (Crédit DR).
Site non officiel. François Bisch n'est pas responsable de l'utilisation que pourraient en faire les visiteurs.
Copyright © François Bisch 2016/2019 - www.ferretdavant.com - Licence GNU FLD : Tous droits réservés - Mentions Légales

Suivez les aventures des skippers aquitains sur EasyVoile.com
Haut de page